MAGAZINE ANNECY     MAGAZINE ANNECY     MAGAZINE ANNECY     MAGAZINE ANNECY     MAGAZINE ANNECY   MAGAZINE ANNECY   
frzh-CNendeites
En Cas d’Urgence...
Il existe parfois des moyens utiles en... More detail
La sélection du...
Le Consumer Electronics Show (CES) le... More detail
miliboo, la marque...
Il était pour nous évident de parler... More detail
Just Dance 2017...
C'est bientôt les fêtes,  il y a... More detail
Devenez rédacteur...
Devenez rédacteur bénévole de la... More detail
Le mobile sera une...
En France (Novembre 2016) le surf sur... More detail
ECO des Pays de...
ECO des Pays de Savoie est bien connu... More detail
La "fibre...
Après la signature de la Convention de... More detail
Expérimentation du...
Elle se déploie entre juillet 2016 et... More detail
Les "trous" côté...
Le MAG'LAC fait un point sur la... More detail
Les chiffres de la...
Et ce n'est pas dans notre région... More detail
"On test pour...
Beaucoup se plaignent d'une 4G très... More detail
Les drones civils,...
Dans notre belle région, l'utilisation... More detail
Les vérités pour...
Par rapport aux cartes de la... More detail
prev
next

Né le 25 février 1948

Fils de Charles Bosson (1908-2001), qui fut maire d'Annecy, député et sénateur centriste, il exerce à partir de 1972 comme avocat

Il entre en politique en 1977 comme conseiller municipal au côté d'André Fumex, alors maire d'Annecy qui a succédé à Bosson père en 1975 après la démission de celui-ci.

Bernard Bosson devient maire d'Annecy en 1983, obtenant 58 % des suffrages dès le premier tour.

Conseiller municipal d'Annecy, Conseiller général de la Haute-Savoie, Conseiller régional de Rhône-Alpes, Député de la Haute-Savoie,
Secrétaire d'État auprès ministre de l'Intérieur, Ministre délégué, Ministre de l'Équipement.

Le 23 février 2005, un amendement à la loi sur le développement des territoires ruraux permet de « mettre fin aux contraintes qu'engendre la superposition des deux lois, manifestement excessives, sources de complications juridiques et frein au développement pour les communes concernées ».
Le maire d'Annecy s'oppose alors dans les médias locaux à ce projet, lance un site internet et une pétition, et s'oppose ainsi frontalement à 8 maires riverains
du lac d'Annecy, menés par Bernard Accoyer, maire (UMP) d'Annecy-le-Vieux, et président du groupe UMP de l'Assemblée nationale.
Cet acte isole désormais politiquement le maire d'Annecy (UDF) des autres acteurs politiques du bassin annécien appartenant à l'UMP.

En 2007, Il annonce son retrait de la vie publique et politique, démissionnant de ses mandats de maire d'Annecy, de président du Conseil de la Communauté de l'agglomération d'Annecy et du centre hospitalier.

C'est Jean-Luc Rigaut (UDF), premier maire-adjoint depuis l'élection de 2001, qui lui a succédé le 15 janvier 2007.

Et depuis nous connaissons tous, la suite et l'entente avec le Maire d'Annecy Jean-Luc Rigaut.

Le Mag ne pouvait pas, ne pas faire de portrait, un portrait pour cette homme, citoyen d'Annecy.

« La raison discute. La sagesse oriente. La connaissance aiguise Sa vision. »

Publié dans Portraits

Recherche MAG'LAC